musicastre


musicastre

⇒MUSICASTRE, MUSICÂTRE, subst. masc.
Péj. Mauvais musicien, musicien dépourvu de talent. Tous les déculottages mystiques de feu Gounod, les rapsodies du vieux Thomas, les entrechats d'indigents musicastres, défilaient, à la queue leu leu (...) dans ces passes bourgeoises de musique, dans ces retapes d'art (HUYSMANS, En route, t.2, 1895, p.26). Vous savez bien que je ne fais plus de musique. Je vous ai dit cent fois que je me moque de la musique et de tous vos musicâtres. À quoi bon! La musique est finie. On ne fera plus rien de bon maintenant. C'est la basse époque (DUHAMEL, Terre promise, 1934, p.100).
Prononc. et Orth.:[], [-]. LITTRÉ, DG, Lar. Lang. fr.: les deux graph. Étymol. et Hist. 1855 musicastre (C. BLAZE, Académie de musique, §XX, t.II, p.121 ds LITTRÉ); 1856 musicâtre (LABICHE, Si jamais je te pince! III, 10, p.332). Dér. de musicien avec substitution de suff. Fréq. abs. littér.:75.

musicastre [myzikastʀ] n. m.
ÉTYM. 1857; de musicien, et suff. péj. -astre.
Vx, littér. Mauvais musicien.

Encyclopédie Universelle. 2012.